Cliquer pour agrandir

Magali MoliniéLes salons Botul

Jeudi 10 mars 2016 à 20h30

Magali Molinié
psychologue, maître de conférence ,


membre du Réseau des Entendeurs de Voix (REV)
«J’entends des voix, c’est grave, docteur?»

Inscrivez-vous

 

 

 

 

Une plaque Botul à Paris

Cliquer pour agrandir

Ici vécut le philosophe Jean-Baptiste Botul  (1896-1947) - 5 rue de Lancry à Paris 10e

 

La conquête de la capitale est en bonne marche.
Dimanche 20 octobre a été dévoilée au 5 de la rue de Lancry à Paris, dans le 10e arrondissement, une plaque portant l'inscription:
«Ici vécut le philosophe Jean-Baptiste Botul (1896-1947)».
En présence des corps constitués – Angelo Rinaldi de l'Académie française nous ayant fait l'honneur de venir en voisin -, d'importants discours ont été prononcés, notamment celui de Vincent Poussou, au nom du syndicat des copropriétaires. Un discours historico-philosophique d'une profonde élévation de pensée, que nous reproduisons en annexe. Avec talent et pénétration, Felix Libris donna lecture d'une page particulièrement émouvante de «La vie sexuelle d'Emmanuel Kant», avant que Frédéric Pagès tenta quelques hypothèses hardies sur l'épineuse question: à quelle date JBB a-t-il vécu au numéro 5 de la rue de Lancry? Il revenait ensuite à l'abbé Beaumatin de prononcer la bénédiction laïque, gratuite et obligatoire, avant que la jeune Barbara Rothé, d'un geste décidé, ne fasse tomber le voile qui cachait la plaque.
A peine dévoilée cette trace importante de la présence de Botul, des touristes japonais électrisés photographiaient la façade de l'immeuble tandis que la chambre des notaires parisiens transmettaient par tweet la bonne nouvelle: les prix de l’immobilier dans la rue de Lancry avaient grimpé, depuis le début de la cérémonie, de plus de 2%. Un résultat de bon augure pour l'extension du domaine de la plaque aux autres quartiers parisiens!

Lire le discours de Vincent Poussou

Couverture du livre Le drôle de Dico de la Musique (Librion) Prix Botul 2015Le prix Botul a été décerné
le 9 octobre à

Marc Hillman et Emmanuel Savoye

pour "Le Drôle de Dico
de la Musique
" (Librio)

Composé de Sorj Chalandon, François Cusset, Cédric Gras, Hervé Le Tellier, Jean-Hugues Lime, Frédéric Pagès et Emmanuel Savoye,

le jury a dû écarter pour manque de sérieux les ouvrages suivants:

 

«La seule exactitude» par Alain Finkielkraut (Stock).
Il s'agit en fait d'un recueil d'émissions de radio et d'entretiens. L'auteur précise qu' «Élisabeth Lévy a bien voulu rédiger les chapeaux de présentation». Fainéant!

«Calme et attentif comme une grenouille» par Eline Snel, Sara Giraudeau, Marc Boutavant.
L'éditeur explique que «la méditation est une méthode d’apprentissage de la sérénité adaptée aux besoins des petits. Elle connaît un développement fulgurant aux États-Unis et en Europe du Nord. On y trouve des exercices à faire au quotidien (sur le chemin de l’école, à table, etc)» Halte à la maltraitance!

"Le Papyrus de César" (Astérix, tome 36) de René Goscinny et Jean-Yves Ferri (scénario), Albert Uderzo et Didier Conrad (dessin), René Goscinny étant mort en 1977 (victime d’une crise cardiaque alors qu'il se livrait à une épreuve d’effort de routine sur un vélo d'appartement chez son cardiologue), il va de soi que cet album est un faux grossier.

«Je pense trop» par Christel Petitcollin.
Présentation de l'éditeur: «Enfin un guide d'utilisation à l'usage des sur-efficients. Avec beaucoup de talent Christel Petitcollin montre comment reprendre les rênes d'un cerveau puissant mais désorganisé, foisonnant, hors normes. Un manuel de conduite pour ceux dont le cerveau ne s'arrête jamais!» Vivent les intermittents de la pensée!

«Faire» par François Fillon, qui pose ces bonnes questions: Que faire, comment faire, où faire?

"T'choupi va sur le pot" par Thierry Courtin (Nathan). Présentation de l'éditeur: «Papa a installé un pot pour T'choupi, mais ce que T'choupi préfère, c'est aller sur les toilettes des grands... et tirer la chasse d'eau!». Un livre violent à ne pas mettre entre toutes les mains!

 

 

Musée Botul: nouvelles acquisitions

 

Elles ont été exposées et présentées au public le jeudi 15 juillet à Lairière, aux Jourdets, lors des 19e botulades.
Les photos sont l’œuvre de Pascal Bouclier que nous remercions très vivement.

Cliquez pour agrandir

bésiclespinceàconceptslarmeséchellehochet

 

MUSÉE BOTUL: ACQUISITIONS RÉCENTES

Cliquez pour agrandir

enclumeLot n° 654. ENCLUME à deux bouts pointus dite «enclume bigorne», retrouvée dans «la grange de Lairière» (modèle rare). Selon une rumeur répandue à Lairière, en frappant cette enclume d'une certaine façon, avec un maillet approprié, on peut jouer les premières notes de «Tahnnhäuser» de Wagner

Lot n°54 A. CLEPSYDRE.
Souvent qualifié d'«horloge à eau», cet instrument antique est en réalité un «chronomètre». Il n'avait pas pour fonction de marquer l'heure mais d'indiquer à un orateur le temps qu'il lui restait pour terminer son discours. Couramment utilisé par les tribunaux athéniens, la clepsydre était placée sous le contrôle des juges du temps, chargés de veiller à ce que les parties en présence aient le même temps de parole. (voir Jérôme Bonnin, «La mesure du temps dans l'Antiquité", Les Belles Lettres, mars 2015).
Clepsydre Adepte des joutes oratoires qu'il faisait pratiquer par ses élèves dans sa classe de philosophie, Botul ne se déplaçait jamais sans cet instrument.
► : «Monsieur Botul a cru bon d'installer une clepsydre de sa fabrication sur son bureau. Je lui fais remarquer l'inopportunité de cet outil qui n'est recommandé nulle part dans les Instructions ministérielles» (rapport de l'inspecteur Roustan du 28 avril 1928, après sa visite au lycée de Carcassonne.)

OscarLot n°55. SQUELETTE.
Durant ses cours, Botul apportait ce «squelette pédagogique» que les élèves avaient baptisé «Oscar». Botul pensait que la contemplation de cet objet valait tous les cours magistraux sur la mort. Au conseil d' Épicure à Ménécée «accoutume-toi à penser que la mort n'est rien pour nous», Botul ajoutait «... et qu'elle n'a pas de petite culotte.»

Machine à écrireLot ACW n° 43. MACHINE À ÉCRIRE ayant appartenu à Nietzsche.
Nietzsche, plus moderniste qu'on ne le croit, avait fait l'acquisition de ce modèle Malling-Hansen (du nom de son inventeur danois). A part une lettre adressée à son ami Heinrich Köselitz le 17 janvier 1882, on ne sache pas que le philosophe ait beaucoup utilisé cet engin. Sans doute sa très forte myopie y fut pour quelque chose. Mais Jean-Hugues Lime développe une autre idée, plus féconde: «Si on ne comprend rien à Nietzsche, c'est parce qu'il écrivait en allemand sur un clavier danois.»

 

Botul philosophe hobo

 

Cliquer pour agrandir

Photo de hobo parue dans The Spokesman-Review C'est une bonne nouvelle: le mystère de la caisse à savon trouvée dans l'armoire de Lairière est enfin résolu.
Cette caisse intrigue depuis longtemps les chercheurs: son contenu – vieux papiers, bouts de ficelles, rubans, catalogues de Manufrance livrés à la critique rongeuse des souris - ne présente pas d'intérêt scientifique majeur. Telle la lettre volée chère à Edgar Poë, la vérité crevait pourtant les yeux: c'est la caisse elle-même, le contenant et non pas le contenu, qui est l'archive! Une fois déchiffrées les diverses inscriptions en anglais, on s'aperçoit qu'il s'agit d'une caisse à savon (soap box) expédiée de Chicago le 17 mai 1921 par Botul au nom de Botul. C'est-à-dire un colis adressé à lui-même. Comment ne pas faire le rapprochement avec le séjour américain de JBB cette même année, séjour qui se conclura par le retour du philosophe sur le paquebot «Olympic», sistership du «Titanic»? On sait que sur ce paquebot, il rencontra Marie Curie, à qui il offrit de la crème, lorsqu'il vit l'état de ses mains.

Lire la suite...

 

Abrégé d'histoire botulienne

Seize ans de méditations

1995
Juin. Pagès organise «Le Banquet du Bac philo», à la Sorbonne, avec le soutien d'avocats de la Conférence du stage. Cette joute oratoire est diffusée par France-Culture. Au cours d'une nuit mystique, le nom «Botul» descend du ciel.

1996
Fondation de l'association «Les Amis de JB Botul»
12 juin «2e Banquet du Bac philo» (Sorbonne)
août. Botulades (Lairière, Aude). Inauguration de la «Place Jean-Baptiste-Botul»
Cahiers de l'Enclume n°1.

1997
avril. Open de Philo (Strasbourg, Théâtre du Maillon)
août. Open de philo (Lagrasse, Aude) «Pour ou contre l'accent?»
Botulades (Laitière). Tableaux vivants de plein air.
novembre. Open de Philo à Toulon. «Pour ou contre la Méditerranée?».

1998
Open de philo «Peut-on être du sud sans perdre le nord?».

1999
«La vie sexuelle d'Emmanuel Kant» (Mille et une nuits).
juillet. Échec d'un lâcher d'enclume. Open de philo «pour ou contre l'an 2000?» (Grignan ).
Théâtre: «La vie sexuelle d'Emmanuel Kant» (cave vinicole de Suze- la-Rousse)
Open de philo «Pour ou contre les invasions?» (Orange)
octobre. (Eco-musée d'Ungersheim). Inauguration de la place «Jean-Baptiste Botul» et talcage d'enclume par Catherine Trautmann.

2000
juillet. Open de philo: «Pour ou contre le sport?» (Montpellier) Visite de la ville en petit train commentée par Emmanuel Brouillard.

2001
juillet. Lauret; Création de l'opéra «Notre-Dame de Clipperton» en première mondiale (livret de Jacques Gaillard).
«Landru, précurseur du féminisme , correspondance Botul-Landru», (Mille et une nuits).

2002
juillet. Sougraigne: inauguration de la «Promenade Jean-Baptiste-Botul»
novembre. Cahiers de l'Enclume (n°3)

Lire la suite...

 

Biographie

Cliquer pour agrandir

Le panneau de la commune de LairièreJean-Baptiste BOTUL est né le 15 août 1896 à Lairière (Aude) au coeur des Corbières.
C'est sur cette terre cathare qu'il mourut dans l'indifférence générale le 15 août 1947.

 

En savoir plus...

 

La tombe de Botul?

La tombe de Botul?

Voir le reportage d'Amandine B.